Accueil Actualités Retour sur la conférence internationale « justice climatique » avec Julie Laernoes

Retour sur la conférence internationale « justice climatique » avec Julie Laernoes

Du 5 au 7 octobre se tenait à Krems ( en Autriche) la conférence internationale organisée par Climate Alliance sur le thème de la justice climatique.

Climate Alliance est un réseau de collectivités européennes engagé sur les questions du climat avec une action particulière envers l' Amazonie.

Ce fût l'occasion quelques jours avant la COP 22, de faire un point d'étape sur l'action climatique des collectivités, suite notamment à Climate Chance, à partir d'exemples concrets.

C'est dans ce cadre que s'est tenue l'assemblée générale de Climate Alliance au cours de laquelle Julie Laernoes a été ré-élue au bureau de l'association.

Pendant les deux années précédentes, elle avait concentré son action sur la refonte de la convention des Maires d'Europe pour 2030, intégrant un volet atténuation ainsi qu'adaptation.

A noter, l'arrivée au sein du bureau de John Tanner de la ville d'Oxford, qui après le Brexit a insisté sur le fait que plus que jamais il était important que les villes britanniques s'intègrent plus encore qu'avant dans la coopération avec les autres villes européennes. Ainsi que celle de l'alliance des villes pour le climat néerlandaises.

Ce fût également l'occasion de remettre avec Andrä Rupprechter, Ministre de l'écologie autrichien, des prix à certaines collectivités pour leurs actions concrètes en faveur de la justice climatique. Des projets d'adaptation, de production d'énergie citoyenne, mais également d'accueil de réfugiés. Le ministre a également rappelé que son pays a adopté une stratégie énergétique 100% renouvelables depuis un référendum sur le nucléaire en 1979 . Pour illustrer cette décision forte de sens, une centrale nucléaire entièrement construite mais jamais mise en service, est aujourd'hui ouverte aux visites.

Enfin, Julie Laernoes est intervenue au cours d'une table ronde " the road from Paris to Marrakech" au côté notamment de Camille Gira ( SG Luxembourg) concluant que l'accord de Paris, tout autant que sa ratification moins d'un an plus tard, et la création d'un réel mouvement autour de l'action laisse place à une certaine forme d'optimisme. Ce n'est qu'en faisant sens commun que nous arriverons à lutter efficacement contre le changement climatique.

 

climate-star-2

 

climate-star-1

Laisser un commentaire