Accueil Actualités Rapport sur le développement durable à Nantes : intervention de Pierre-Yves Le Brun

Rapport sur le développement durable à Nantes : intervention de Pierre-Yves Le Brun

 

Nous avons le choix en matière de rapport de développement durable : en rester simplement à l’application de la loi avec un document purement technique et réglementaire ; ou bien aller plus loin et en faire un véritable objet de stratégie pour accélérer la transition sur notre territoire.

 

Ce rapport, tel que proposé, brosse le portrait des actions menées en la matière mais elles recoupent en grande partie Nantes Métropole. Pourtant, la ville de Nantes n’est pas en reste :

 

- avec ses Plans Paysages et Patrimoine pilotés par Cécile Bir qui combinent à la fois nos exigences de nature en ville, d’éducation à l’environnement et d’intergénérationnel ;

 

- avec ses dynamiques de quartiers : certaines sont citées dans le rapport mais je pense aussi à la dynamique « Breil en partage » qui développe l’économie collaborative. Une belle illustration, à l’échelle d’un quartier nantais, de ce qu’est le développement durable : l’alliance d’une économie vertueuse, valorisant l’humain et protégeant l’environnement.

 

Je pense aussi à l’exposition « Qui l’eut crue » montée par des habitants, les Badauds Associés et la Ville de Nantes dans le secteur Madeleine-Champ-de-Mars. Une manière amusante et pédagogique d’informer sur les vulnérabilités d’un quartier tout en sachant qu’il est possible de vivre avec.

 

Je pense enfin à la dynamique cartoquartiers qui a récemment reçu un prix. Cet outil propose de géolocaliser tout un ensemble de services de proximité et d’initiatives citoyennes.

 

Ces illustrations concrètes, montrent que l’écologie du bon sens est une thématique acquise par les acteurs des quartiers qui s’emparent des sujets de résilience, d’adaptation au changement climatique, d’économie de proximité, etc.

 

Ainsi, les Nantais se saisissent et agissent en faveur de la transition : nous étions engagés pour 200 parcelles de jardins familiaux d’ici la fin du mandat, nous en sommes déjà à 130 et nous dépasserons vraisemblablement nos engagements.

 

La ville de Nantes, pionnière sur les Agendas 21, lauréate du prix capitale verte de l’Europe et ville observée pendant 7 mois pour le Grand Débat sur la Transition énergétique doit continuer d’accompagner ces dynamiques.

 

Nantes est attractive. Nos engagements en matière de développement durable n’y sont pas pour rien. Qui n’a jamais entendu dire, de la part d’un visiteur que Nantes est agréable pour sa verdure, ses bords de Loire arborés et de sa qualité de vie ?

Ces atouts attirent de nouveaux habitants, des entreprises mais aussi des touristes. A ce titre, le Voyage à Nantes a pris en compte une forme de tourisme local plus responsable dans ces actions.

 

Demain, nous devons poursuivre nos actions en faveur d’un tourisme plus responsable, alternatif et résilient. Car l’image verte de notre ville et nos engagements pour une transition écologique, économique et sociale doivent aussi transparaître auprès de nos visiteurs comme un maillon indissociable de notre ADN.

 

Laisser un commentaire