Accueil Actualités Projet de production photovoltaïque « le soleil brille à Malakoff » : délibération présentée par Julie Laernoes et intervention de Pierre Yves Le Brun

Projet de production photovoltaïque « le soleil brille à Malakoff » : délibération présentée par Julie Laernoes et intervention de Pierre Yves Le Brun

Délibération présentée par Julie Laernoes et intervention de Pierre Yves Le Brun :

 

Nous sommes invités aujourd’hui à approuver la création de l’association « le soleil brille à Malakoff », qui portera un projet photovoltaïque d’autoconsommation collective dans le quartier de Malakoff, à l’initiative conjointe de Nantes Métropole Habitat et de la Ville de Nantes.

La production électrique sera générée par des panneaux photovoltaïques installés sur le toit de l’immeuble Tchécoslovaquie, situé place Rosa Parks, et doté de toitures à fort potentiel.

Mes chers collègues, avec ce projet, nous sommes au cœur de la transition énergétique de notre territoire :

  • D’abord, nous mettons en place un projet innovant d’énergie renouvelable qui participe à la construction d’alternatives aux énergies fossiles et permet donc de limiter les émissions de GES dans notre ville ;

  • Ensuite, nous ne pouvions pas faire plus court en termes de circuit : les besoins en énergie de l’immeuble étant majoritairement localisés en soirée, pendant la journée, les panneaux viendront alimenter des bâtiments d’intérêt public de la ville de Nantes, situés au pied de cet immeuble : la mairie annexe, l’école Bergson et la maison de quartiers des Haubans. C’est un bel exemple de production locale qui vient répondre à des besoins au plus proche du site de production.

Après le MIN, la ferme solaire de Tougas, et le Zenith de St Herblain, ce nouveau projet en autoconsommation locale participe de la feuille de route de la transition énergétique. Il va aussi dans le sens des 1 million € par an d'investissement dans des petites centrales photovoltaiïques en auto-consommation sur nos écoles et autres bâtiments publics pour produire ce que nous consommons directement et faire ainsi des économies.

Si nous voulons atteindre nos objectifs de 50% d'énergies locales et renouvelables d’ici 2050 et de réduction de plus de 50% de nos émissions, il nous faut démultiplier ce type d’action, afin de bâtir dans chaque quartier une autonomie énergétique qui nous permette de sortir de la dépendance aux énergies fossiles.

Cela passera bien sûr par les bâtiments du ressort de Nantes Habitat et ceux de la ville de Nantes, mais aussi par les diverses actions citoyennes.

Laisser un commentaire