Pour un accueil digne et humain des populations Roms sur le territoire de Nantes Métropole – Intervention de Marie Hélène Nedelec
Partager


 
Le point 7 porte sur le « versement d’un fonds de concours en investissement pour la commune de Nantes » pour financer la création d’un terrain d’insertion temporaire à destination des migrants de l’Europe de l’Est. Il est écrit que son ouverture est prévue en 2020 : je peux vous dire que celui-ci est ouvert et que nous l’avons visité la semaine dernière avec Marie-Annick Benâtre. Ce terrain permet à 12 familles, soit 50 personnes, 24 adultes et 26 enfants de sortir de l’habitat insalubre que constituent les bidonvilles. Ces enfants vont pouvoir suivre une scolarité ininterrompue et ainsi envisager un avenir plus sereinement.
Dans le cadre de la MOUS métropolitaine, au bout d’un an et demi, avec le dernier diagnostic du terrain de la Jalière à Orvault, nous allons arriver au chiffre d’environ 400 personnes qui ont été ou sont accompagnées, soit environ 110 ménages.110 ménages dont, pour la plupart au moins un des 2 adultes de la famille a des revenus. Quelques cas aussi de personnes sont accompagnées sur des critères de grande vulnérabilité. Nous pouvons estimer les besoins à hauteur de 85 places en hébergement ou en logement. Le logement est la problématique qui empêche aujourd’hui d’aller au bout du processus tel que nous l’avons imaginé.
Je voudrais donc saluer et remercier les communes qui se sont réellement investies dans cette offre de solutions sur leur territoire, mais aussi regretter que tous les engagements n’aient pas été tenus.
Je tiens aussi à remercier les personnels de la Mission Egalité qui, malgré les aléas induisant une réduction des effectifs, ont été particulièrement investis pour œuvrer au quotidien à la recherche de solutions.
Demain, je ne serais plus élue et je ne porterai donc plus ce dossier.
Je peux déjà vous inciter à visiter ce nouveau terrain d’insertion qui vous permettra de voir concrètement de quelle manière ces terrains sont conçus et ce qu’ils permettent en matière d’accès aux droits.
Je ne peux donc qu’émettre des vœux pour la suite : que les futurs maires et élus et que la Métropole portent ce souci de travailler à l’insertion de l’ensemble des publics en se donnant les moyens de le faire. Je lis aujourd’hui des déclarations de candidats sur le sujet…pour ma part, j’espère un passage plus offensif aux actes car je ne peux me résigner à ce que des habitants de notre territoire vivent dans des conditions indignes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *