Accueil Actualités Ouverture des commerces le dimanche en 2018 – Intervention de Catherine Choquet

Ouverture des commerces le dimanche en 2018 – Intervention de Catherine Choquet

 

Ce vœu désormais traditionnel, nous invite à nous prononcer sur les ouvertures des commerces les dimanches en 2018.

 

Les élu-e-s écologistes et citoyens réaffirment leur opposition à la banalisation de l'ouverture des commerces le dimanche et demeurent attachés à ce jour de repos par semaine.

 

Face à une société rythmée par la consommation et par la standardisation des grandes enseignes, nous préférons soutenir des modes de production et de consommation plus responsables, des rapports commerciaux plus équitables.

 

L’ouverture des commerces 7 jours sur 7 est une course sans fin. Nous ne voulons pas d’un monde organisé autour de la consommation, de la publicité, du marketing, d’échanges uniquement liés autour de rapports commerciaux.

 

Ce modèle de consommation est à réinterroger et notamment son impact environnemental et social.

 

Ajoutons que des opérations telles que le « Black Friday » montrent que les commerces peuvent trouver une dynamique autre que l'ouverture du dimanche. De toute façon, le Black Friday ou l’extension des ouvertures le dimanche n’augmentent ni les volumes des porte-monnaies ni les budgets dépensés.

 

Par contre, le travail dominical délite incontestablement les liens sociaux et familiaux en ajoutant de la difficulté pour ceux qui travaillent, notamment en termes de garde d'enfants et de déplacements avec des transports en commun limités ces jours là.

 

Le vœu qui nous est proposé ne répond pas à toutes ces questions. Néanmoins, nous prenons acte de l'accord trouvé entre les représentants des organisations patronales, les organisations syndicales signataires et les associations de commerçants, autour de 3 dimanches ouvrés dont un dimanche réservé aux magasins du centre-ville.

 

C'est un accord qui, s'il est suivi, pose des garanties aux salariés et devrait permettre, espérons-le, de limiter les ouvertures sauvages au niveau de l'agglomération.

Laisser un commentaire