L’écologie au service des habitant·e·s et de la réduction des inégalités
Partager

Par Delphine Bonamy, Adjointe en charge de l’agenda 2030, de la nature en ville, des jardins familiaux et partagés.

Nantes Nord est à l’intersection des défis que nous devons relever collectivement pour atteindre justice sociale et écologique. Face à un fort enjeu de renouvellement, ce projet doit répondre aux besoins exprimés par les habitant·e·s. L’effort de concertation doit donc perdurer pour s’assurer que le projet corresponde bien aux attentes.

Le rôle d’une municipalité est d’améliorer le vivre-ensemble et de réduire la fracture territoriale. Pour réparer ces cicatrices urbaines, nous devons garder comme boussole la valorisation des richesses et des talents des quartiers nantais. Seul un projet avec une forte ambition écologique et sociale le permettra.

Écologie et social, les deux faces d’une même pièce

Avec 2545 logements sociaux rénovés dans le quartier, les conditions de vie des habitant·e·s vont fortement s’améliorer. La rénovation reste la meilleure arme pour lutter contre la précarité énergétique, en particulier lorsqu’elle permet le maintien des populations déjà installées. En revanche, nous regrettons qu’aucune solution n’ait été trouvée pour remplacer les 348 logements sociaux démolis. 

La consolidation de l’offre d’équipements publics et de proximité (commerces, maison de santé, nouvelles classes…) est également un facteur essentiel pour améliorer la vie de quartier et répondre aux besoins

Faire respirer les  quartiers et protéger nos biens communs

La crise sanitaire a rappelé que la qualité d’un logement ne se limite pas à une adresse, c’est avant tout un environnement qu’on habite. Ainsi, avoir à proximité la possibilité de se promener ou de jouer dans la nature est essentiel à l’épanouissement.

Dans cette logique, un travail d’ouverture des jardins sur leur quartier démarre afin d’accroître le nombre d’espaces verts en proximité (24 hectares créés ou requalifiés à l’horizon 2030). Restons vigilants à limiter l’artificialisation et préserver l’existant dans les aménagements à venir. Si la nature a un rôle clé pour améliorer le cadre de vie, elle permet aussi de créer du lien social et de la solidarité.

Cet égal accès à la nature est primordial dès le plus jeune âge. Ainsi, nous inscrivons dans nos priorités la tenue de classes en extérieur. Cette pédagogie développe chez les élèves des compétences utiles pour leur réussite scolaire : observation, concentration, coopération. À travers le maillage de jardins collectifs sur le territoire, la politique publique y contribuera.