Accueil Actualités Conseil municipal du 9 février 2018 : édito des co-présidents du groupe écologiste & citoyen

Conseil municipal du 9 février 2018 : édito des co-présidents du groupe écologiste & citoyen

Premier conseil municipal de l’année et premier conseil après l’abandon du projet d’aéroport à Notre Dame des Landes ! Ce vendredi 9 février est également hautement symbolique : il s’agit du jour officielle de la fin du décret qui avait été signé en 2008 pour le lancement des travaux !

Dans ce contexte, et au-delà de notre satisfaction de voir ce projet enterré, nous avons fait le choix de l’apaisement au sein de la majorité municipale nantaise et nous avons été à l’initiative d’un vœu en Conseil, voté à l'unanimité ! L’enjeu est désormais de tourner la page, après des années de cristallisation et d’opposition autour de ce projet.

Aujourd'hui une autre histoire doit s'écrire sur un modèle de territoire résilient, se positionnant comme référence de la transition énergétique, en améliorant l'accessibilité du Grand Ouest par le développement des modes de transports collectifs décarbonés, en adoptant des mesures immédiates pour garantir la qualité de vie des habitants, et enfin, en assurant un développement cohérent de notre territoire.

En ce qui concerne l'avenir de la ZAD, nous réitérons notre demande à l’État, de procéder dans le dialogue et l'apaisement dans l'intérêt et le respect de toutes et tous.

Parmi les dossiers à l’ordre du jour :

Budget de la ville : si nous saluons la légère hausse des dotations de l'Etat, nous dénonçons les mesures gouvernementales qui remettent en cause l'autonomie fiscale des collectivités. Pascale Chiron a néanmoins salué la situation saine des finances de la ville permettant d’amplifier nos investissements dans la transition énergétique et la réalisation d’équipements utiles à toutes et tous : crèches, écoles, maisons de quartier…

Au sujet des associations, l'élue nantaise a interpellé la majorité, au nom du groupe écologiste et citoyen, pour agir plus encore auprès de ces structures complémentaires de l'action publique mais fortement fragilisées par la suppression d'un nombre important de contrats aidés. Il nous faut continuer à les soutenir en utilisant nos marges de manœuvre budgétaires, en priorisant nos aides vers les associations des quartiers qui agissent en faveur des publics les plus précarisés.

Mahel Coppey est intervenue sur le dossier de Pirmil Les Iles pour souligner l’exemplarité de ce projet primé par l’ADEME qui concilie économie circulaire et aménagement durable. Partant du constat que dans la vie d’un immeuble, 90 % de l’énergie totale consommée correspond à sa construction, ce projet nous montre vers quoi aller en construisant bas carbone avec moins de ressources et plus de matériaux locaux, naturels & recyclables.

Au niveau de la politique culturelle, Julie Laernoes est intervenue pour soutenir les auteurs de BD qui se sont mobilisés récemment pour alerter sur leur précarité grandissante ; et Patrice Boutin sur le partenariat entre la ville et Nantes Métropole Habitat qui va permettre d'étendre plus encore l’accès à la culture auprès des publics les plus éloignés.

Mounir Belhamiti a quant à lui salué l’investissement des associations et des acteurs du numérique qui agissent dans les quartiers tout participant au dynamisme et à la créativité nantaise.

Suite à l’annonce du Tribunal administratif d'invalider la subvention 2016 au Centre LGBT de Nantes, Pierre-Yves Le Brun est intervenu pour rappeler le soutien des élu-e-s écologistes et citoyens au Centre LGBT et à ses militant-e-s qui agissent quotidiennement pour défendre les personnes victimes de discrimination ou d'exclusion. Cette décision du tribunal administratif est une remise en cause grave de la liberté d'expression et d'action des associations.

Sur la question de l’accueil des migrants, Jean-Paul Huard a rappelé le travail remarquable et sans relâche que mènent les acteurs mobilisés sur ce sujet humanitaire. Une soixantaine d'associations ont lancé l’appel "Plus personne à la rue - Pour un accueil inconditionnel" face à la situation alarmante à Nantes et dans l’agglomération. Les élu-e-s écologistes et citoyens relaient cet appel auprès de la ville pour travailler collectivement sur des solutions concrètes et prendre en compte l'urgence qui perdure en cette période hivernale.

Enfin, plusieurs élu-e-s de notre groupe ont présenté des délibérations relatives à leur délégations : le soutien aux associations en lien avec le handicap avec Benoît Blineau, le fonctionnement de la commission d’attribution des places en crèche avec Ghislaine Rodriguez, le soutien à l’initiative citoyenne dans les quartiers via le bureau des projets par Jean-Paul Huard, et la présentation de subventions à des associations œuvrant pour la jeunesse avec Nicolas Martin !

Nous vous donnons RDV samedi 10 février, pour fêter ensemble à NDDL l’abandon du projet d’aéroport !

Pascale Chiron et Jean-Paul Huard,

Co-présidents du groupe écologiste et citoyen

Laisser un commentaire