Accueil Actualités Bilan du Conseil de Développement – Intervention de Pierre Yves Le Brun

Bilan du Conseil de Développement – Intervention de Pierre Yves Le Brun

 

Le propos que vous venez de prononcer Monsieur le président et les vœux que vous avez prononcé en ce début d’année doivent alimenter notre réflexion les années à venir.

Les travaux du conseil de développement sont importants, éclairants, quand nous avons parfois l’impression que les élu-e-s les suivent par politesse, sans toujours s’inspirer de leur pertinence.

Vous soulignez votre place dans les grands débats organisés par la métropole, votre rôle de facilitateur, pour permettre notamment aux jeunes de participer.

C’est une place qui a du sens.

Vous relatez l’incidence du mouvement des gilets jaunes au moment où, sous couvert de l’évolution de la loi dans le sens de la simplification administrative, le législateur envisageait de rendre les conseils de développement facultatifs.

Bravo pour votre pugnacité et la coordination entre les conseils de développement du territoire.

Votre existence est maintenant garantie, au moins pour les agglomérations de plus de 50000 habitant-e-s.

La démocratie a besoin de votre oxygénation.

Vous revendiquez de vous inscrire dans un temps long, prenant le temps de travailler avec des acteurs du territoires, des chercheurs, l’université de Nantes. C’est indispensable.

Comme vous le dites : «  Le bruit des faux-débats perturbe souvent le silence des idées qui mûrissent ».

A ce titre, nous apprécions les débats que vous organisez régulièrement. Celui que vous avez récemment initié sur les actions « territoires zéro chômeurs » a retenu toute notre attention. Comme il a été dit lors de cette soirée, il est effectivement regrettable que Nantes Métropole ne mette pas plus d’entrain pour soutenir ce dispositif. Misons que votre interpellation permette de faire avancer ce projet utile à notre territoire.

Vous dites vouloir quitter la présidence en 2020. Mieux, vous faites déjà des propositions pour la suite.

Nous croyons comme vous que le soutient à une « qualité de citoyenneté » est un bel objectif comme la volonté de contribuer à l’alliance des territoires, même si nous croyons encore plus à la coopération des territoires.

D’ors et déjà, merci pour le travail que vous avez accompli pendant ces 10 années au conseil de développement.

Vous ne serez pas surpris de recevoir notre soutient quand vous soulignez que l’écologie est un enjeu majeur et que nous devons garder le goût de l’avenir.

Nous faisons quelques suggestions pour poursuivre votre réflexion :

- Que le conseil de développement soit associé au droit d’interpellation des citoyennes et des citoyens vers le conseil de Nantes Métropole, accompagné d’un droit de saisine du conseil de développement vers notre instance pour nous obliger à travailler les demandes que vous nous faites,

- Que vous puissiez intervenir davantage pour soutenir une démocratie métropolitaine de proximité. Une des déclinaisons pourrait proposer une place des citoyens pour participer à l’évaluation de l’action des 7 pôles territorialisés de Nantes Métropole, donner leur avis. Ces lieux sont aujourd’hui très éloignés des habitant-e-s et leur action méconnue.

- Enfin, dans l’articulation entre les collectivités, nous pensons que les travaux du Conseil de Développement, du CESER et du Conseil de développement de Loire Atlantique soient plus proches des habitant-e-s, présents dans leur quotidien.

Laisser un commentaire