Accueil Actualités Une ville pour toutes et tous : Solidarité pour les exilés et les habitants des quartiers. Un drame ça suffit, faisons tout pour en éviter d’autres

Une ville pour toutes et tous : Solidarité pour les exilés et les habitants des quartiers. Un drame ça suffit, faisons tout pour en éviter d’autres

Communiqué de presse - 11 juillet 2018

Face aux urgences, des associations et des citoyens réagissent.

Les élu-e-s Écologistes et Citoyens s’appuient sur ces dynamiques associatives et citoyennes pour interpeller l’État et demander que de concert, la Préfecture et la ville de Nantes trouvent des solutions,

« A Nantes, terre de solidarités, d’intelligences collectives, on ne peut pas laisser des centaines d’exilés dans le dénuement, sans hygiène et sans abri digne de ce nom. N’attendons pas qu’il y ait des morts pour agir ».

Pour ces exilés, la réponse n’est pas une évacuation violente du square Daviais, sans solution de relogement.

De même que dans les quartiers, la solution ne passera pas par une surenchère de contrôles de police et d’intimidations.

Des solutions existent.

Pour les exilés, sans attendre, une mise à l’abri par la ville est indispensable au moins à titre précaire, en ouvrant des gymnases et en mettant à disposition des lieux voués à la rénovation ou à la démolition.

Ces exilés ont faim. Les associations ont une réponse, appuyée par 200 bénévoles, dans un lieu « l’autre cantine » prêt à servir jusqu’à 500 repas par jour pendant tout l’été.

« Madame la Préfète, Madame le Maire de Nantes, les nantais-e-s sont généreux et solidaires. Vous devez vous appuyer sur cette énergie positive et imaginer avec eux l’accueil durable de ces exilés qui subissent une situation invivable. Ils vous ont interpellées. Ils ont monté un projet solide. Il faut l’étudier et arrêter de se renvoyer la responsabilité de l'action entre ville et préfecture ».

Faisons vivre le principe de fraternité, consolidé par le conseil constitutionnel. Nantes est une terre d’asile et de métissage, où nous devons ensemble répondre ensemble à l’urgence des exilés et, durablement, aux attentes dans tous les quartiers de la ville.

Les acteurs et les citoyens sont nombreux à vouloir agir, de manière coordonnée et sans calcul.

Faisons leur confiance. Chiche ?

Les élu-e-s Écologistes et Citoyens

Laisser un commentaire