Accueil Actualités Transfert d’installations ferroviaires sur l’île de Nantes : un exemple vertueux d’économie circulaire dans le BTP – Intervention de Mahel Coppey

Transfert d’installations ferroviaires sur l’île de Nantes : un exemple vertueux d’économie circulaire dans le BTP – Intervention de Mahel Coppey

Cette délibération est donc la déclinaison financière de plusieurs autres délibérations votées lors de précédents conseils.

Ce transfert ferroviaire va permettre de moderniser nos installations notamment pour le fret. Il est important de soutenir et  développer ce mode de transports de marchandises, bien plus écologique que le transport routier.

Libérer l'emprise Nantes Etat nous permet de continuer le projet urbain et  développer l'ouest de l'île de Nantes, pour y faire une place importante aux transports collectifs, en développant  notre réseau de tramway.

A noter également que la Samoa s'est engagée dans une démarche d'économie circulaire sur ce chantier. Nous allons réutiliser une partie du béton issu de la démolition des voies pour mettre localement à disposition de la ressource  prête  à l’emploi pour les futures constructions sur site.

Le réemploi de matériaux de déconstruction n'est pas une première à Nantes Métropole. Une  expérience de ce type a déjà été menée  pour le chantier Porte de Rezé en 2018.

Nous passons donc des intentions à l'action, de la feuille de route économie circulaire aux projets concrets !

Nantes Métropole s'est donnée en octobre dernier a voté en octobre dernier l'ambition  d’engager la « construction progressive d’un éco-système BTP durable, local et circulaire ».  Ce n'est que le début.

A l'avenir, chaque chantier de démolition d’envergure, comme celui qui nous occupe aujourd'hui avec Nantes Etat, sera autant d'opportunités  pour expérimenter et démontrer les impacts écologique s et économiques de l'économie circulaire à grande échelle .

Laisser un commentaire