Accueil Dans l'actualité de Marie-Hélène Nedelec Subvention de solidarité à Haïti : intervention de Marie-Hélène Nedelec en conseil municipal de Saint Herblain

Subvention de solidarité à Haïti : intervention de Marie-Hélène Nedelec en conseil municipal de Saint Herblain

Ville de Saint-Herblain – Conseil municipal du 12 décembre 2016.
Subvention de solidarité à Haïti.


Intervention de Marie-Hélène Nedelec pour les élu-e-s EELV, ESHA et UDB.

Une fois de plus, Haïti a été frappé sévèrement. Aujourd’hui, Haïti reste le pays le moins développé de l’hémisphère occidental et selon l’UNICEF 78% de la population vit sous le seuil de pauvreté. La déforestation a atteint 98% du territoire et une érosion des sols très importante s’en est suivi, ce qui explique le niveau de dégâts aujourd’hui. Après le séisme de 2010, l’ouragan Matthews, début octobre, a ravagé toute une partie de l’île : récoltes entièrement détruites, les écoles hors d’état de fonctionnement, le choléra qui fait des ravages…
Le département de La Grande Anse a été la région la plus touchée.

Suite au séisme de 2010, des relations de coopération se sont nouées entre le département de La Grande Anse et des collectivités de l’Ouest de la France afin de renforcer d’autres secteurs autres que Port au Prince : c’est le cas de la Région Bretagne, du département des Côtes d’Armor, de Lannion Trégor Agglomération, de la ville de Nantes et de Nantes Métropole, afin de conjuguer les efforts sur ce département. Depuis, les actions ont porté essentiellement sur le renforcement des capacités des collectivités locales en matière d’agriculture, d’eau et d’assainissement et de santé.

 

Ainsi ce département bénéficie d’une structure avec des moyens pour gérer ce qui se déroule sur son territoire.
Les maires des 12 communes (nouvellement élus) travaillent ensemble afin de faire face aux défis énormes qui les attendent. Aujourd’hui, ils mettent en œuvre un plan d’actions qui intègre l’ensemble du territoire pour nettoyer, replanter et donner du travail aux personnes afin qu’elles puissent à minima se reconstruire un toit et ont comme priorité les plantations afin de ne pas augmenter le nombre de victimes par la pénurie alimentaire.

 

Ces communes ont pris contact avec l’ensemble des ONG intervenant sur le territoire afin de coordonner et permettre une égalité de traitement. C’est aujourd’hui le seul département qui bénéficie d’une telle organisation et est reconnu aujourd’hui comme l’interlocuteur essentiel dans cette période après Ouragan.

Laisser un commentaire