Accueil Actualités Soutien aux projets portés par des jeunes dans le cadre du développement durable et de l’économie sociale et solidaire : délibération présentée par Nicolas Martin

Soutien aux projets portés par des jeunes dans le cadre du développement durable et de l’économie sociale et solidaire : délibération présentée par Nicolas Martin

Les missions du CLAP consistent à conseiller les porteurs de projets, de diagnostiquer et d’orienter les demandes vers les dispositifs les plus adéquats, d’accompagner les jeunes dans le portage de projet et de valoriser leurs actions. Le CLAP permet de financer les projets, ayant un caractère d’intérêt général. L’attribution de cette aide financière aux jeunes, en association ou non, est décidée en jury CLAP.

Le Comité Local d’Aide aux Projets (CLAP), englobe à ce jour les aides aux projets à dimension locale et/ou internationale, il permet de soutenir des initiatives individuelles ou collectives sur des thèmes très variés : culture, sport, citoyenneté, mobilités individuelles à l’international, projets collectifs, solidarité internationale, etc. Et ce, sous la forme de bourses ou de subventions.

Aujourd’hui, l’hétérogénéité des dispositifs rassemblés sous ce label « CLAP » nous conduit à émettre le constat d’un manque de lisibilité pour les jeunes, les associations accompagnatrices et les professionnels impliquant de réinterroger la pertinence dumaintien d'un format à l’identique.

Par ailleurs, c'est aussi à travers les « CLAPs » que notre collectivité impulse des dynamiques et accompagne les jeunes dans leur parcours de citoyenneté. Il apparaît donc aussi nécessaire de questionner ce dispositif pour y intégrer plus fortement les thématiques du développement durable et de l'économie sociale et solidaire, qui sont aujourd'hui des thématiques prégnantes.

Le CLAP a fait la preuve de sa pertinence : 200 projets par an sont ainsi soutenus, portés par 300 jeunes, via des jurys à l’échelle nantaise ou à l’échelle territoriale.

Sans en bouleverser la structure générale, il s’agit de simplifier l’accès à ce dispositif et d’améliorer sa lisibilité.

L’organisation actuelle des CLAPs repose sur les cinq entrées suivantes :

  • Jeunes nantais à l'International (Formation Continue) pour favoriser la mobilité des jeunes en projet de pré-professionnalisation

  • Jeunes nantais à l'International (Formation Initiale) pour encourager la mobilité de «moins de trois mois» des jeunes lycéens, apprentis, étudiants, etc

  • Europe International Collectif pour soutenir le montage de projets à résonance internationale et encourager la mobilité des jeunes

  • Échanges solidaires internationaux pour favoriser le déroulement de missions à l'étranger et soutenir les initiatives de solidarité internationale vers les pays en voie de développement,

  • Culture Sport Citoyenneté pour encourager des initiatives qui font « bouger la ville » hors « solidarité et mobilité internationale ».

Les enjeux de la refonte du CLAP sont de simplifier et de clarifier le dispositif pour le public tout en maintenant une équité territoriale.

Il s’agit également de développer le maillage territorial pour se rapprocher des jeunes en renforçant l’accompagnement (de l’émergence à la réalisation) et en soutenant les dynamiques territoriales.

Enfin, il apparaît essentiel de renforcer les liens et la complémentarité entre les différentes dynamiques (thématique/territoire) : entre les directions et la collectivité mais aussi entre les associations dites de quartier et celles plus « thématiques ».

Il est proposé une nouvelle structuration plus lisible, efficiente et communicable, traduite par :

  • un classement thématique simplifié : Projets Tremplin ( projets culturels, sportifs, insertion…) ; Projets de Transformation de la Ville (développement durable, citoyenneté,...) et Solidarités internationales ;

  • des bornes d’âges uniformisées (jusqu’à 25 ans révolus) ;

  • des nouvelles modalités d'organisation au plus près des territoires : des jurys déconcentrés ou décentralisés selon les dynamiques locales ;

  • un dossier commun à toutes les thématiques.

Le rythme des jurys restera identique, à savoir un jury mensuel et un jury annuel spécifique pour les dossiers de solidarité internationale. La composition des jurys restera également inchangée. Il sera présidé par un(e) élu(e) thématique, des associations jeunesse ainsi que par des agents de la Ville de Nantes.

Ces nouvelles modalités nécessiteront un renforcement de la communication et la valorisation des projets jeunesse sur le territoire.

Un groupe d’animation rassemblant les partenaires annuellement sera proposé avec les objectifs suivants :

  • affiner les critères du CLAP,

  • veiller à la cohérence et à l’équité dans le traitement des projets,

  • proposer des critères d’évaluation et les données à évaluer,

  • évaluer le dispositif.

Par ailleurs, l’aide individuelle à la mobilité internationale dans le cadre de formation continue ne sera plus intégrée dans le CLAP mais la Ville de Nantes continuera son soutien aux jeunes à travers un versement de bourse individuelle. Cette bourse réservée aux jeunes nantais de 16 à 25 ans sera conditionnée au dépôt d’un dossier avant le début du séjour. Les dossiers seront étudiés par les services municipaux et soumis au Conseil municipal pour approbation.

Cette bourse est destinée à venir compléter les dispositifs portés par d’autres institutions.

Les conditions d’attribution seront les suivantes :

  • dispositif à destination des étudiants pouvant justifier d’une résidence à Nantes (autres communes exclues) au moment du départ pour une mobilité.

  • pour des séjours dont la durée est égale ou inférieure à 92 jours. Tous les types de séjours (études ou stages) sont concernés.

  • non cumulable avec d’autres financements publics (Eramus+ - Envoléo – Aide à la mobilité de l’État tous ministères – aides des établissements d’enseignement supérieur – Offices internationaux). Les dossiers de demande seront vérifiés par et avec les établissements.

Le Budget consacré au CLAP sera de 110 000 €, par an, soit 100 000 €, au titre des projets « Tremplin et Transformer la Ville » et 10 000 €, au titre des projets « Solidarité Internationale ».

Laisser un commentaire