Accueil Actualités Migrants expulsés du lycée Leloup Bouhier : les élus écologistes et citoyens se désolidarisent de la Ville

Migrants expulsés du lycée Leloup Bouhier : les élus écologistes et citoyens se désolidarisent de la Ville

Source : Ouest-France, le 2 août 2018

Après la nouvelle expulsion de migrants demandée par la Ville, ce jeudi 2 août, les élus écologistes et citoyens qualifient cet acte d’ « irresponsable » et « inhumain ».

Les migrants, qui occupaient le lycée Leloup-Bouhier à Nantes de manière provisoire depuis la précédente évacuation de leur campement square Daviais 23 juillet dernier, ont de nouveau été expulsés ce matin, jeudi 2 août.

« Nous nous désolidarisons totalement de cet acte municipal, inhumain et irresponsable, au regard de notre Histoire » , réagit immédiatement Jean-Paul Huard, au nom des élus écologistes et citoyens à Nantes.

Il est évident que ces personnes ne pouvaient pas y rester éternellement… « Mais on ne les fait pas partir, une fois de plus, sans leur proposer d’alternatives, comme nous le préconisons. » D’autant que pour l’élu, il n’y avait pas une extrême urgence à agir, les travaux étant prévus pour la rentrée 2020.

À court terme, ces hommes et ces femmes sont de nouveau condamnés à l’errance et à l’indignité, ouvrant la porte « à toutes les dérives » sur le plan de la sécurité publique. Mais plus grave encore, l’élu pointe le double discours de la municipalité qui se dit d’un côté « opposé aux expulsions » , mais qui expulse quelques jours après. Surtout qu’elles semblent inefficaces : les expulsions n’empêchent pas les gens d’arriver…

« Cela crée une fracture avec les gens mobilisés, la générosité des Nantais, dont beaucoup de jeunes, qui ne croient plus à l’action publique, ce qui risque de générer la radicalisation. »

Laisser un commentaire