Accueil Actualités COP24 : Que fait l’Union Européenne ?

COP24 : Que fait l’Union Européenne ?

Au dixième jour des négociations de la COP24, et à 48 heures du clap de fin, le secrétaire général de l’ONU, M. António Guterres, avec les ONG, s’est réinvité mercredi à Katowice en Pologne pour tenter d’éviter le naufrage. Il a rappelé que le destin du monde s’y jouait, estimant que les « questions politiques clé » n’étaient toujours pas « résolues » à deux jours de la clôture de cette 24e conférence climat.

Pour ce dernier, « rater cette opportunité compromettrait notre dernière chance de stopper le changement climatique, hors de contrôle. Ce ne serait pas seulement immoral, ce serait suicidaire ».

Les élus écologistes et citoyens se joignent au cri d’alarme lancé par le chef de l’ONU. « Alors que les rapports se succèdent pour confirmer l’urgence d’agir, alors que les émissions de gaz à effet de serre sont reparties à la hausse en 2018, alors que des climatosceptiques sont arrivés au pouvoir dans certains Etats… un sursaut est indispensable pour que cette conférence climat aboutisse sur des engagements concrets et ambitieux », insiste Julie Laernoes, Vice-présidente de Nantes Métropole en charge du climat.

Et d’ajouter « nos attentes sont grandes et urgentes face à l’Europe. Or la trajectoire fixée par l’Union européenne n’est pas à la hauteur des enjeux par rapport à l’objectif de la neutralité carbone en 2050. En repoussant les efforts après 2030, c’est l’assurance de l’échec. Des engagements de baisse d’émissions doivent être revus d’ici à 2020 »

Une interpellation que la Vice-Présidente écologiste de Nantes Métropole avait déjà eu l’occasion de faire en direct au commissaire européen au climat et à l'énergie, M. Miguel Aries Canete, en juin dernier lors de la conférence européenne « EU for Talanoa » :

Julie Lernoes insiste enfin sur l'importance des collectivités : "localement, nous menons des actions qui limitent concrètement les émissions de CO². Nous avons besoin d'engagement forts des Etats pour limiter ensemble le réchauffement climatique. Le temps presse"

Laisser un commentaire