Accueil Actualités Coopération et solidarité avec le peuple Palestinien : intervention d’Alassane Guissé

Coopération et solidarité avec le peuple Palestinien : intervention d’Alassane Guissé

***

Les subventions qui viennent de nous être présentées soulignent l’importance que donne notre municipalité à la construction d’un monde plus juste et fraternel, à travers sa politique de coopération décentralisée et de solidarité internationale. Elle est une première approche, à échelle humaine, des problèmes internationaux, et contribue ainsi à développer la notion de citoyen du monde.

En favorisant l'implication des jeunes sur le territoire, cette politique internationale, agit comme un amplificateur de citoyenneté locale. Ils deviennent des citoyens plus actifs et portent un regard plus objectif, plus critique sur leur propre situation. Les séjours de mobilité des jeunes développent leur capacité à être autonomes, responsables d'eux-mêmes et à s'intégrer dans divers processus. Cela contribue au « mieux-vivre ensemble ».

Pour ce qui concerne le travail qui s’engage entre Nantes, Rezé et la ville palestinienne d’Abu Dis, il est particulièrement important et symbolique avec une aide au développement socio-culturel et de l’offre de soin.

En effet, la coopération par le biais de la culture apporte beaucoup aux populations victimes des conflits, en rendant de la dignité aux habitants. Elle est une bulle d'oxygène pour les habitants et particulièrement les jeunes. Quant à l’aide apportée au centre de santé, elle est nécessairement précieuse dans cette zone où Israël occupe une partie du territoire, pille les ressources, tire à balles réelles sur des manifestants désarmés et emprisonne massivement la population, en témoignent la détention arbitraire de 13 mois de Salah Hamouri, très récemment libéré et celle de Ahed Tamimi porte-voix de la résistance pacifique de.la jeunesse palestinienne.

Au-delà de l’aide que nous apportons, il faut tirer un message politique clair et sans ambiguïté. Cette politique d’occupation et de terreur, contraire au droit international et dénoncée régulièrement par des résolutions de l’ONU, est une impasse à la résolution pacifique du conflit israélo-palestinien.

Pour les élus écologistes et citoyens, tisser des liens économiques avec Israël n’est pas anodin. Ceux ci contribueront inévitablement à renforcer directement ou indirectement la colonisation et à améliorer l’image de ce pays oppresseur.

Dans ce contexte, le développement des relations économiques entre notre territoire et Israël dont l’ambassadrice est venue faire la promotion dernièrement, est absolument opposé avec notre message de solidarité envers le peuple palestinien.

Laisser un commentaire