Accueil Actualités Mise en place de l’indemnité kilométrique vélo et du télétravail pour les agents de la ville de Nantes – Intervention de Catherine Choquet

Mise en place de l’indemnité kilométrique vélo et du télétravail pour les agents de la ville de Nantes – Intervention de Catherine Choquet

Il y a très précisément 4 ans, j'étais intervenue au conseil municipal pour proposer que la ville de Nantes mette en place l'indemnité kilométrique vélo. Au nom des élus écologistes et citoyens, je me réjouis donc aujourd'hui de la création à titre expérimental de l'indemnité trajet vélo. C'est une mesure attendue depuis longtemps par les  agents qui viennent au travail en vélo, même s'il a fallu attendre l'adoption de la loi sur la transition énergétique et la croissance verte de 2015, puis ses décrets d'application en 2016. Avec cette décision nous rejoignons la liste des collectivités ayant mis en place cette indemnité, Orvault, Saint-Herblain, Nantes Métropole et, depuis hier, la ville de Rezé.

L'intérêt de cette mesure vient d'être démontré par une très récente enquête qualitative menée le Club des Villes et Territoires Cyclables auprès des structures l'ayant mise en place : en moyenne, c'est 3 fois plus de cyclistes, 9% des salariés de ces structures qui viennent travailler à vélo, contre 3% auparavant, et le nombre des arrêts maladies pour les salariés cyclistes ont diminué de 15%.  Le nombre d'agents se déplaçant à vélo devra donc sensiblement augmenter. Il sera nécessaire d'accompagner la pratique du vélo en ville par des actions de sensibilisation/formation pour prévenir la possible survenue d'accidents lors des déplacements domicile-travail.

Cette délibération nous propose également d'expérimenter le télétravail. Cette pratique figure à la fois dans les fiches-actions de notre projet de PDU et dans les engagements de Nantes Métropole pris à la suite du grand débat sur la transition énergétique. Elle doit permettre de limiter les déplacements motorisés et d'atténuer les périodes de pointe de circulation et d'usages des transports collectifs.

C'est donc une expérimentation que nous soutenons, en espérant bien évidemment qu'elle sera positive et pourra être étendue à de nombreux autres agents de la ville de Nantes.es

C'est à la fois par ces mesures concrètes du quotidien et par la mise en oeuvre de grandes orientations comme le développement du réseau des transports en commun, la réalisation de la ville des courtes distances, la généralisation des zones 30 que nous pourrons atteindre nos objectifs de développement des alternatives à la voiture en ville.  Rappelons que la part modale de la voiture "solo" ou "conducteur" (c'est à dire sans passager) doit passer de 43% en 2015 à 27% en 2030. 

Laisser un commentaire